À la rencontre de Florence Longpré

Le 17 avril 2023, Crave a annoncé la sortie prochaine d’une série originale scénarisée et portée à l’écran par Florence Longpré, «oscillant entre le drame psychologique, la série d’enquête et la comédie». Les 10 épisodes plongeront les téléspectateur·trices dans l’univers d’une psychiatre et criminologue chargée de traiter avec les plus grands cas psychiatriques au pays. Un rôle taillé sur mesure pour Florence Longpré qui a fait des univers sombres et tendres à la fois sa marque de fabrique. «Nous sommes ravis d’aller de l’avant avec ce projet et d’allier les forces de nos équipes à cet indéniable talent qu’est le sien dans le but d’offrir une série lumineuse à la frontière entre le drame et la comédie», a commenté Suzane Landry, vice-présidente, Développement de contenu, programmation et information chez Bell Média.

Retour sur le parcours flamboyant de l’actrice et scénariste révélée au grand public en 2018 dans la série «M’entends-tu».

Florence Longpre

Cet article fait partie d'une série de sept portraits de créatrices et créateurs qui inspirent, publiée initialement dans le rapport annuel 2022 du FMC.

Quand elle foule le tapis rouge de Canneséries au printemps 2022 avec son complice d’écriture Guillaume Lambert et le réalisateur Guillaume Lonergan, Florence Longpré flotte sur un nuage. Des adeptes de fiction du monde entier ont les yeux rivés sur leur série Audrey est revenue, produite par Pixcom, avec l’appui du Fonds des médias du Canada. Diffusé sur Club illico, ce drame familial teinté d’humour raconte l’histoire inusitée d’une jeune femme qui rouvre les yeux après une quinzaine d’années dans le coma. En plus de l’immense défi de la réhabilitation physique, Audrey retrouve un monde complètement différent autour d’elle. Parallèlement à son éveil, les membres de son entourage se réapproprient, eux aussi, leur existence.

Sélectionnée en compétition officielle, la série attire les éloges et l’attention de multiples journalistes, notamment chez Variety et Hollywood Reporter. Audrey est revenue repart de Cannes avec le Grand Prix Dior, décerné à la fiction qui se démarque le plus par son originalité et son innovation, et le Prix spécial d’interprétation, remis à l’ensemble de la distribution. Un scénario incroyable aux yeux de l’artiste originaire de Mascouche, qui y défend le rôle le plus difficile de sa carrière.

Audrey est revenue

«Sans blague, personne ne peut penser qu’une série québécoise écrite sur Zoom va se ramasser à Cannes», confie l’actrice et scénariste en repensant à ce séjour mémorable. «C’est un moment dont je vais me rappeler toute ma vie. J’avais l’impression d’avoir gagné aux Olympiques. C’est la première fois que ça me fait ça. On dirait que j’étais fière pour le Québec parce que je gagnais à l’étranger (rires).»

Quelques mois auparavant, c’est en Allemagne que Florence Longpré brillait grâce à son autre série, Le temps des framboises, coécrite avec Suzie Bouchard et réalisée par Philippe Falardeau. Présentée en première mondiale, la fiction québécoise clôturait le prestigieux Festival international du Film de Berlin, avant de se retrouver aussi en compétition à Séries Mania en France, l’un des principaux festivals du genre dans le monde. Des moments incroyables qui tranchent avec la phase d’écriture parfois ardue des deux projets, scénarisés en parallèle aux débuts de la pandémie.

«Les plus belles récompenses, c’est vraiment les messages que l’on reçoit. Des histoires humainement concrètes, il y en a beaucoup. Quand quelqu’un atteint de quadriplégie nous parle des personnages parce que la série a eu un écho dans sa propre vie, ça nous remet en question. C’est assez troublant la résilience qu’il y a chez ces gens-là. C’est vraiment fort. Les messages sont très, très, très touchants.»

Le temps des framboises

Si Florence Longpré a commencé à écrire pour la télévision, c’est avant tout pour mettre de l’avant une diversité de gens, de milieux et de réalités qu’elle ne retrouvait pas à l’écran. Elle et ses amis en avaient ras-le-bol de toujours voir le même type de personnages et de classe sociale; de tomber sur des filles déjà maquillées en se levant le matin, dans beaucoup trop de condos montréalais… Que ce soit à travers Audrey est revenue, Le temps des framboises, ancré dans le monde agricole, ou sa première série, M’entends-tu?, distribuée dans 190 pays grâce à Netflix, l’autrice mélange savamment le drame à l’humour, avec une part de poésie. La profonde authenticité et l’originalité des personnages qu’elle crée rejoignent un public de partout.

«Mon approche est très libre et instinctive parce qu’elle vient de l’improvisation. Dans cet art-là, tu dois apprendre à écrire et jouer en même temps. C’est une drôle de façon d’apprendre, mais moi, ç’a été mon chemin, surtout que je ne pensais pas écrire dans la vie. J’ai une formation en arts visuels, en théâtre et même en santé.» En effet, pour payer ses études, Florence Longpré a travaillé quatre ans comme préposée aux bénéficiaires, ce qui lui a bien servi pour l’écriture d’Audrey est revenue. C’était avant l’arrivée de la flamboyante Gaby Gravel de Like-moi qui changera sa vie.

Maintenant que la raconteuse d’histoires est sur son X et qu’elle collectionne les honneurs, son plus grand défi, c’est de trouver du temps pour tout ce qui se présente, incluant des offres de l’étranger, grâce à la visibilité extraordinaire obtenue à Cannes. Rien pour simplifier son horaire, elle évoque maintenant le désir de s’initier à la réalisation. Et la comédienne dans tout ça? «Elle fait ce qu’elle peut! (rires)»


CMF-FMC
Le Fonds des médias du Canada (FMC) favorise, développe, finance et promeut la production de contenus canadiens et d’applications pour toutes les plateformes audiovisuelles. En outre, il oriente les contenus canadiens vers un environnement numérique mondial concurrentiel en soutenant l’innovation de l’industrie, en récompensant le succès, en favorisant la diversité des voix et en encourageant l’accès à des contenus grâce à des partenariats avec les secteurs public et privé. Le FMC reçoit des fonds du gouvernement du Canada et des distributeurs de services par câble, par satellite et par IP du pays.
En savoir plus
This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.